le SAMEDI 15 AOÛT Place St Etienne à 20h30

6d4cd968-25ea-48bd-878c-a7c87bb76c95

L’Oscar Delgar puise son inspiration dans le répertoire avant-gardiste dit «Tango nuevo» des années 50, initié par Astor Piazzolla. A l’aube des années 2000, la crise argentine provoque
un mouvement contestataire. Un tango de révolte en émerge.Le style se veut plus énergique, plus virulent, plus rebelle, à l’image du nouveau Buenos Aires… La rudesse du style Pugliese se mélange à la rage du rock, en passant par les sonorités telles que Stravinsky ou Bartok.
Il s’agit de provoquer une rupture, sortir le tango du confinement des milongas, urbaniser le tango… «L’Oscar Delgar» est une référence au plus grand chanteur que le tango ait connu, il est né a Toulouse, ville dans laquelle ce quintet est installé… Petit clin d’œil à l’histoire de cette musique, mais aussi provocation… L’Oscar Delgar vous invite à découvrir un son nouveau et puissant, où l’émotion est à l’honneur.
Les cinq musiciens toulousains de l’Oscar Delgar ont succombé aux charmes vénéneux du “tango”. Mais ceux qui espéraient retrouver un tango nostalgique et langoureux risquent d’être fort surpris… Ce que joue l’Oscar Delgar, c’est un tango avant-gardiste dans le prolongement de la voie tracée par l’iconoclaste Astor Piazzolla.
Cet univers musical, appelé “urban tango”, évoque avec malice le style du «Buenos Aires underground” tout en gardant sa propre identité.
Les compositions du groupe sont inspirées de la nouvelle vague “tanguera” argentine et se nourrissent des cultures rock ou encore jazz de ses musiciens. Le bandonéon flirte avec le piano, les cordes des violons s’entremêlent avec celles de la contrebasse, l’énergie tire vers le rock et l’électro. Un tango de rupture aux accents toulousains…

Musiciens :
Thomas Kretzschmar – Youenn Rohaut (violons)
Aurélien Deléron (Contrebasse)
Hubert Plessis (Bandonéon)
Xavier Gainche (piano)