le DIMANCHE 16 AOÛT Place St Etienne à 20h30

Ron Hacker Press - Crédit Bob Hakins

Autodidacte à la guitare et passionné de blues depuis l’âge de 12 ans, Ron Hacker se fait appeler le « San Francisco poet of the Blues ». Jeune, il a été baigné dans ce genre musical par des Afro-américains allant de Elmore James à Jimmy Reed sans oublier « Muddy Waters », « Howlin’ Wolf » et bien sûr « BB King ». A San Francisco même, il fait la rencontre du respecté YankRachell, l’associé du fameux Sleepy John Estes qui le forme sur les subtilités du Blues du Delta. Il obtient très rapidement par l’acteur Peter Coyote, un contrat dans un coffee shop du coin où il rencontrera les musiciens de son groupe actuel, les Hacksaws. Depuis, il joue dans les festivals les plus populaires de Californie en passant notamment dans des festivals en Europe tels qu’en France, Norvège, Hollande, Allemagne, Belgique et Danemark. Ron Hacker en est à 9 albums, le dernier étant « Filthy Animal » sorti en 2011 mais n’hésite pas à s’ouvrir dans d’autres domaines artistiques tel qu’écrivain avec son autobiographie intitulé « White Trash Bluesman » mais aussi en tant qu’acteur jouant le rôle de « Blues Guy » dans « Just Like Heaven ». Sa qualité de guitariste sera reconnue en 2006 ayant participé au triple album « Orphans » de Tom Waits, nominé aux Grammy Awards. Ron Hacker est un artiste sincère, qui emporte son public par sa voix chaleureuse et rauque mais aussi par l’atmosphère rythmée qu’il crée avec son band. Une musique authentique à ne pas manquer.

nwt_6_Timothee_LANCE_PhotographiesNico « Wayne » Toussaint quant à lui, gagnant du Lee Oskar Prize en tant que meilleur harmoniciste en 2014, est un artiste hors-pair qui connaît une vie mouvementée. Professionnel depuis 1998, il a enregistré 12 albums sous son nom dont 11 parus sur le label Dixiefrog. Sa passion pour le blues débute lors de la découverte de l’album Hard Again des Muddy Waters dans la discothèque familiale à l’âge de 15 ans. Il décide par la suite d’apprendre l’harmonica sous l’aide d’un parrain américain vivant à Minneapolis C’est lors de ce voyage qu’il se consacre définitivement au blues ayant eu un coup de foudre pour la musique présente dans des clubs où il y a travaillé durant quelques années. Baigné de cette culture américaine, il décide de monter durant 3 ans un groupe Vent du Sud en association avec le pianiste Pierre Toussaint, son père, pour mêler le blues noir et la musique cajun blanche. Cette expérience le convint de devenir leader et chanteur. Depuis ce jour, au rythme moyen d’une centaine de concerts par an, il touche un très large public de par son répertoire original et participe aux premières parties des tournées d’artistes reconnus tels que Mick Taylor, Five Blind Boys, Calvin Russel, Magic Slim et bien d’autres…
Ron Hacker & Nico Wayne Toussaint, tous deux soutenus et propulsés par une rythmique française talentueuse, celle du Trio des « French Blues Explosion »

Musiciens :
Ron Hacker (Guitare, chant)
Nico Wayne Toussaint (Harmonica, chant)
Mister Tchang (Guitare, chant)
Pascal Delmas (Batterie)
Fred Jouglas (Basse)